Materiel Design lite : Google offre un outil web pour singer les applications Android

Proposées par Google, Materiel Design lite est un ensemble de règles de design pour interface graphique Android

Image illustrant des smartphones avec une interface graphique Materiel Design

Article publié le 07/09/2015 par Gael dans la catégorie Actualité web et technologies. Cet article a été modifé le 12/11/2017.

Avec Android Lollipop, l’avant dernière version du système d’exploitation mobile de Google (aujourd’hui, il est question d’Android M qui sera disponible à l’automne prochain), la firme de Mountain View a défini de nouvelles normes visuelles portant le nom de Material Design. Un outil vient d’apparaître afin d’adapter des sites web avec ce nouveau standard.

Le Material Design a été initié par Google avec la version 5.0 de son OS mobile. Jusqu’ici, le Materiel Design ne concernait que le visuel des applications, généralement natives mais pas que, du système mobile de Google. Désormais, il est également possible d’en profiter lors de la conception graphique de son site web. L’outil proposé par le principal intéressé se nomme « Material Design Lite ». Cela étant dit, la norme « Material Design » n’est pas tant une exclusivité que cela puisque la concurrence, que ça soit via iOS ou Windows (Phone), utilise également un design composé d’aplats de couleurs.

Sur le web, le Material Design est déjà présent, notamment via les outils de Google tels que Hougouts, Google + ou encore YouTube. Ici, l’idée est de permettre, si les développeurs le désirent, d’appliquer ce style à d’autres sites. Material Design Lite n’est pas bien lourd. Il faudra simplement récupérer un modeste fichier compressé d’à peine 27 Ko. Les éléments proposés peuvent être utilisés séparément ou ensemble. La seule limite reconnue sera celle, on s’en doute, de la compatibilité des différents navigateurs qui ne sont pas tous au même niveau. Sans surprise, il faudra, notamment pour Chrome, avoir une version assez récente pour pouvoir profiter de Material Design Lite. Aucun souci à noter pour Firefox, Opera et, dans une moindre mesure, Safari. Concernant les navigateurs de Microsoft, même Internet Explorer 10 et versions supérieures est compatible. Quant à Microsoft Edge, le prochain navigateur web qui est intégré Windows 10, il ne devrait pas être contraire à ses ajouts graphiques. Pour plus d’information, il suffit de vous rendre sur le site dédié au Material Design Lite et d’en faire la sollicitation pour la création de l’un de vos sites.

Partager sur les réseaux sociaux

Lire des commentaires

Information

Aucun commentaire enregistré dans la base de données.

Poster un commentaire

Articles similaires

Logos des différents navigateurs web les plus utilisés

Internet Explorer continue sa hausse en mai 2015 et Chrome atteint les 25%

Article posté le 02/06/2015 par Gaël dans la catégorie Actualité web et technologies

Internet Explorer (bientôt remplacé par le très frais Microsoft Edge, anciennement « Projet Spartan ») est toujours majoritaire et est même en hausse. Pour le mois de mai, sur base du mois d’avril (...)

Logo du navigateur web Microsoft Edge

La fin du navigateur Microsoft Edge ?

Article posté le 06/12/2018 par Tesseract IT dans la catégorie Actualité web et technologies

L’univers du web est certainement celui qui évolue le plus. Actuellement, on assiste à une vraie valse des développeurs qui ne cessent de concevoir des applications et de les mettre à jour pour qu’elles puissent suivre cette constante (...)

Logo Microsoft Spartan blanc sur fond bleu

Microsoft Spartan : Windows 10 s’offre un navigateur alternatif à Internet Explorer 12

Article posté le 16/02/2015 par Gael dans la catégorie Actualité web et technologies

Depuis un moment, sur le Web, dans le trio de tête, nous avons Google Chrome, Mozilla Firefox et Internet Explorer de Microsoft. Malgré une réputation un peu ternie par des incompatibilités et des bugs assez fréquents, (...)

Image représentant un cadenas ouvert et fermé

Google veut désavantager les sites HTTP non sécurisés

Article posté le 29/05/2018 par Tesseract IT dans la catégorie Actualité web et technologies

Le géant de MountainView est entré en guerre avec les sites HTTP non sécurisés depuis début 2018. Dans quelque temps, ceux-ci seront flanqués d’une mention d’alerte de couleur rouge et désavantagés (...)