Facebook, Instagram et Leboncoin interdisent les publicités et les annonces de masques médicaux

Pourquoi Facebook, Instagram et Leboncoin interdisent les publicités et les annonces sur les masques médicaux ?

Femme portant un masque de protection pour le coronavirus

Article publié le 24/03/2020 dans la catégorie Actualité web et technologies. Cet article a été modifé le 24/03/2020.

Cela pourrait paraître absurde pour certains et assez normal pour d’autres, mais Leboncoin, Facebook et sa filiale Instagram ont récemment décidé d’interdire toute publicité pour les masques médicaux sur leur site et application. Selon les sources, cette mesure sera appliquée pour un temps limité, le temps donc que les choses reviennent un peu à la normale dans le monde, suite à la propagation du coronavirus.

 

Interdiction des masques médicaux par Facebook et Instagram: une nouvelle qui ne date pas d’hier

Cela fait bientôt quatre mois que le coronavirus a commencé à se propager dans le monde entier. Des mesures ont donc été prises par les diverses entités, notamment dans les pays déjà concernés par cette attaque virale. Facebook et sa filiale Instagram ne sont pas en reste à ce propos. Effectivement, comme il a été dit précédemment, ils ont récemment décidé d’interdire les publicités et annonces pour les masques médicaux. Cette nouvelle a été annoncée par Rob Leathern le samedi 7 mars dernier.

Le directeur produit chez Facebook a ainsi publié dans un message sur Twitter qu’on ne pouvait plus vendre ou faire la promotion des masques connus sous le nom de « FFP2 », surtout sur ce réseau social, et ce, pour un temps limité. L’objectif est d’empêcher quiconque d’utiliser cette urgence de santé publique en y tirant profit. Ces deux plateformes effectuent alors des mises à jour régulières de leur règlement tout en surveillant de près la situation afin de mieux dissuader les personnes malveillantes.

 

Leboncoin : une mesure pour éviter « une dérive spéculative »

Le site de petites annonces Leboncoin, de son côté, a de même pris des mesures face à l’invasion du coronavirus dans le monde. Pour sa part, il interdit toute publicité pour les masques médicaux dans le but d’éviter « une dérive spéculative ». Antoine Jouteau, le directeur du site, a annoncé cette décision en France le 5 mars dernier. Comme pour Facebook et sa filiale Instagram, cette interdiction ne sera que temporaire en fonction de l’évolution du virus en question.

Dans tous les cas, ces décisions prises par ces trois plateformes ne sont pas les premières. Loin de là, pour le cas de Facebook, par exemple, le réseau social a déjà interdit les publicités liées au coronavirus depuis la fin du mois de février. Il a même annulé sa conférence annuelle pour cette année. Cette nouvelle a été annoncée le 27 février dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Lire des commentaires

Information

Aucun commentaire enregistré dans la base de données.

Poster un commentaire