Internet Explorer continue sa hausse en mai 2015 et Chrome atteint les 25%

Analyse sur l'utilisation des principaux navigateurs web. l'utilisation du navigateur Internet Explorer est en hausse. Google atteint les 25% des parts du marché.

Logos des différents navigateurs web les plus utilisés

Article publié le 02/06/2015 par Gaël dans la catégorie Actualité web et technologies.

Internet Explorer (bientôt remplacé par le très frais Microsoft Edge, anciennement « Projet Spartan ») est toujours majoritaire et est même en hausse. Pour le mois de mai, sur base du mois d’avril 2015, le navigateur, pourtant très critiqué, proposait encore plus de la moitié des parts de marché du secteur. Plus apprécié, Google Chrome a passé la barre des 25%.

Selon les dernières données de l’agence Net Applications, Internet Explorer est toujours majoritaire. Si cela s’explique par le fait que le navigateur est inclus dans chaque machine équipée de Windows, son impopularité aurait dû l’impacter davantage, et pourtant. Sous la part de marché de 55,83%, cela regroupe, en réalité, les différentes versions du navigateur de Microsoft : Internet Explorer 8, 9 et 10 mais aussi 11. C’est avant tout cette dernière version (à hauteur de 25,04%) qui permet au service de Microsoft de garder la tête hors de l’eau.

Au  niveau des autres navigateurs, plus populaires, Google Chrome a profité, pour le mois de mai, d’une nouvelle croissance, minime cela dit, faisait dépasser la part à plus de 25%. Très exactement, le navigateur est désormais à 25,68%. Pour ses concurrents directs, Mozilla Firefox a diminué un peu et est passé à 11,7% (la perte se traduit par une baisse de 0,12 point). Pour Safari et Opera, ils sont toujours majoritaires avec, respectivement, 5,12% et 1,19%. Le premier a progressé de 0,12 point et le second de 0,04 point.

Sans surprise, au niveau mobile, les tendances sont complètement inversées. Pour le mois d’avril, donc, une présence majoritaire de Safari avec 39,49% (sans surprise vu le nombre de déploiements d’iPhone 6 et 6 plus ces derniers mois). Le navigateur d’Apple est rapidement suivi par Chrome qui propose 30,06% et Android Browser, soit le navigateur des terminaux mobile de la firme de Mountain View, enregistre 18,3%. Internet Explorer, disponible en application sur les tablettes sous Windows mais aussi sur les téléphones sous Windows Phone, s’en sort avec un modeste 2,05% quand Firefox, assez peu utilisé sur support mobile, ne propose que 0,58% sur les parts de marché enregistrés pour le mois d’avril 2015.

Partager sur les réseaux sociaux

Lire des commentaires

Information

Aucun commentaire enregistré dans la base de données.

Poster un commentaire

Articles similaires

Image illustrant des smartphones avec une interface graphique Materiel Design

Materiel Design lite : Google offre un outil web pour singer les applications Android

Article posté le 07/09/2015 par Gael dans la catégorie Actualité web et technologies

Avec Android Lollipop, l’avant dernière version du système d’exploitation mobile de Google (aujourd’hui, il est question d’Android M qui sera disponible à l’automne prochain), la firme de Mountain View a défini de (...)

Logo Microsoft Spartan blanc sur fond bleu

Microsoft Spartan : Windows 10 s’offre un navigateur alternatif à Internet Explorer 12

Article posté le 16/02/2015 par Gael dans la catégorie Actualité web et technologies

Depuis un moment, sur le Web, dans le trio de tête, nous avons Google Chrome, Mozilla Firefox et Internet Explorer de Microsoft. Malgré une réputation un peu ternie par des incompatibilités et des bugs assez fréquents, (...)

Logo du navigateur web Microsoft Edge

La fin du navigateur Microsoft Edge ?

Article posté le 06/12/2018 par Tesseract IT dans la catégorie Actualité web et technologies

L’univers du web est certainement celui qui évolue le plus. Actuellement, on assiste à une vraie valse des développeurs qui ne cessent de concevoir des applications et de les mettre à jour pour qu’elles puissent suivre cette constante (...)

Image représentant un cadenas ouvert et fermé

Google veut désavantager les sites HTTP non sécurisés

Article posté le 29/05/2018 par Tesseract IT dans la catégorie Actualité web et technologies

Le géant de MountainView est entré en guerre avec les sites HTTP non sécurisés depuis début 2018. Dans quelque temps, ceux-ci seront flanqués d’une mention d’alerte de couleur rouge et désavantagés (...)